Accueil > Network > Persons > Marta VALLEJO HERRANDO


 


22/06/2014

Marta VALLEJO HERRANDO

programmatrice, activiste, critique

Marta Vallejo est née et a grandi dans la ville industrielle de Cornellà. Elle a toujours eu un penchant naturel pour les périphéries. Après un diplôme de sciences politiques à l’Université Pompeu Fabra, elle a trouvé sa place dans les marges des sciences sociales avec une licence de littérature et culture comparées à l’Université de Barcelone.
Pendant ses études à l’Institut d’Etudes Politiques de Toulouse, elle commence une fructueuse et durable expérience de l’activisme artistique dans les Balkans en tant que membre du comité organisateur du Festival Interculturalni Mostarski, une initiative de réseaux européens à l’origine de la « OKC Abrasevic, » un espace d’art indépendant créé en 2003 à Mostar.
Tout au long de ce processus, elle a complété sa formation universitaire par des masters d’économie du développement à l’Université de Barcelone et de gestion culturelle de l’Université Pompeu Fabra. Depuis, elle s’est engagé dans un parcours professionnel qui combine la gestion culturelle, les interventions artistiques et l’impact politique.

Ainsi, elle a vécu à Dakar pendant trois ans, travaillant comme analyste pour le programme culture et développement de l’Agence espagnole de coopération au Sénégal, et en même temps comme programmatrice et chef de projet au centre d’art multimédiaKër Thiossane. Elle est actuellement basée à Alexandrie, en Egypte, en travaillant comme agent de programme pour la Fondation Anna Lindh.

En tant que membre fondateur du collectif d’art La Companyia elle est le développement de plusieurs projets axés sur la base de création collective, la mobilisation d’un réseau informel d’artistes, des militants, des chercheurs, des voisins et des amis en constante expension.
L’un des derniers exemples de telle création est le projet Résistance (((s))) Sounds, exposition collaborative impliquant des collectifs artistiques de Dakar, Alexandrie, Madrid, Bruxelles et Casablanca.

En parallèle, elle assure le suivi de ses expériences à travers ses écrits dans le magazine Nativa et poursuit ses recherches littéraires et visuelles.

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Voir en ligne : le Collectif artistique la Companya

LOCALISATION

Alexandria

MEDIAS



RELATED

« Chroniques alexandrines »
2014-2015: Faculté des beaux arts d’Alexandrie, école d’art d’Avignon
Street multimedia theatre
Claudine DUSSOLLIER