Accueil > Ressources > Events > 24emes instants vidéos


 


1er nov. - 15 nov. 2011

24emes instants vidéos

à la Friche la Belle de Mai


"Ces 24es Instants Vidéo sont le théâtre de nos errances, le décor de nos utopies les plus chères, les plus joyeuses, et quelques fois aussi la scène de tragédies bien actuelles.
C’est dire combien nous vous invitons en un territoire fragile, instable, mouvant.

2011 est une année d’intenses débordements. Les peuples du sud de la Méditerranée ont su réhabiliter l’idée derévolutionen l’associant à une volonté farouche de libération. Débordement des frontières, initiée en Tunisie l’idée comme une traînée de poudre a embrasé et embrassé toute la région et même bien au-delà.
Eclaboussés et pénétrés profondément par ces salves émancipatrices, nous avons tenté de bâtir une manifestation sous influence, à l’écoute, aux aguets, balayant les poussières de nos vieilles idées reçues, nous remettant pour cela à l’imagination vive et vigilante des artistes que nous aimons.
Nous insistons auprès de vous, qui viendrez rendre visite aux œuvres que nous avons choisies d’exposer et projeter cette année : acceptez que nous ne sachions pas vraiment où nous allons. Se laisser aller vers l’inconnu, l’opacité, l’indéterminé. « Ne cesser de changer d’horizon en soi », conseille le poète Edouard Glissant. Avoir collectivement vocation de découvreur. Voir ce qu’il y a derrière la ligne quoiqu’il advienne. La révolution, ce n’est peut-être que cela."

Cette nouvelle édition des Instants Vidéo se déroulera ici (Marseille) et ailleurs (Vitrolles, Port-de-Bouc, Martigues, Bédarieux, Paris, Milan, Mexico, New Delhi, Camagüey à Cuba). Enracinée et nomade.
Nous avons nommé l’événement à Marseille (du 4 au 13 novembre) : Rencontres Internationales. Formule lapidaire pour dire l’espace-temps où nous recevons (à domicile sous la yourte de nos dérives sensibles) des nouvelles (poétiques et politiques) du monde, où nous invitons des réalisateurs, des poètes, des performeurs, des philosophes à venir partager leurs productions, leurs trouvailles, leurs questions, leurs inquiépoétudes…

Nomades ici-même.
Le vendredi 4 novembre, nous vous convions dès l’après-midi à promener votre regard sur différentes installations vidéo accueillies par nos complices de l’Espace Multimédia de l’ADPEI, de Art Position, des grands terrains, de l’Espace Culture (vitrine), de Où et de la Traverse.
Le samedi 5 novembre à midi, d’un saut, vous irez à la galerie de la Tangente (marché aux puces), pour ensuite découvrir à 18h une première salve d’installations exposées dans la salle Seita de la Friche Belle de Mai.
Le dimanche 6 novembre, projection aux grands terrains à 19h.
Le lundi 7 novembre, projections et table ronde autour de la question du double au Mémorial de la Marseillaise.
Du mercredi 9 au dimanche13 novembre, journées frichtroniques (Friche la Belle Mai) : féerie d’art vidéo international (projections, exposition, performances, débats amoureux et ébats de pensées, chœurs (sans armée) rouge, poésie et pohérésie…).

Le Grand Soir (inauguration) des Instants Vidéo : mercredi 9 novembre à partir de 18h à la Cartonnerie (Friche).

Des choses et autres, il va s’en passer à la Friche (fichtre !), Hommage sera rendu au poète futuriste russe Vélimir Khlebnikov qui influença tant d’artistes dont l’incontournable Gianni Toti. Des « Retours de Palestine » où nous avons participé en juin dernier au festival /si :n/2, des retours du 1er festival vidéo du Kirghizstan, un aperçu de la création vidéo cubaine, une conférence sur les œuvres-bombes…Bref, le Tout-Monde si cher au poète Edouard Glissant.

Les œuvres à la manœuvre, les artistes à la rencontre, des discussions en délicatesse autour d’un verre ou d’une bouchée tendre, des partages d’idées autour de l’utopie et des œuvres confondues par la police avec des bombes, oui mais ce n’est pas tout, il y aura aussi notre invité donneur Michel Jaffrennou. Pensez donc, le rire et la pertinence, la poésie et l’impertinence, contenus en un seul être : Ma vie Mon œuvre Mes bugs. Le spectacle-performance à ne manquer sous aucun prétexte en cette soirée du 12 novembre. Prétextes à ne pas venir autorisés : un rendez-vous amoureux ou une révolution à faire.

Plus que jamais : entrée libre et gratuite car nous pensons que l’art est hors de prix, que nous exigeons beaucoup du regard-sensible-attentif de nos hôtes, que chaque programmation-rencontre est une assemblée générale des vivants, que notre rémunération est votre parole-écoute-respiration-rire-et-pensée.
Les personnes qui vous accueilleront tiendront le bar, vous serviront les repas, traduiront en anglais (ou en français) les débats, viendront chercher les artistes à l’aéroport…, ne sont pas rémunérées pour ces fonctions. Elles accompagnent le projet poélitique des Instants Vidéo.

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Voir en ligne : www.instantsvideo.com


RELATED

Street multimedia theatre
RAMI 3.0
Futureya - What’s next ?
RAMI 3.0